Mediation4Roma et l’Ombudsman de la Province de Vojvodine

This post is also available in: Anglais, Italien, Espagnol, Romani, Roumain, Serbe

Bz-P9m5IgAAf9mwL’équipe de Mediation4Roma a présenté l’exploit d’avoir obtenu la reconnaissance officielle des médiateurs Roms aux municipalités publiques et à l’Ombudsman de la Province de Vojvodine. Un des objectifs du projet est de fournir aux médiateurs un espace pour leur permettre de faire le pont entre les décideurs politiques et la communauté Rom.

Bz-Y-WrIQAAUD8kPour ce qui est de la situation en Serbie, un cadre institutionnel s’est graduellement développé pour améliorer la difficile position économique et sociale des Roms. Il s’est traduit en une proposition qui fut adoptée par le gouvernement en 2009. Cela est un exemple évident d’action d’inclusion, comme demandé par les déclarations de la décennie pour l’Inclusion des Roms (2005-2015).

Au niveau local, la Serbie a 25 « autogouvernements » locaux qui gèrent différents questions propres au domaine de la médiation. Par exemple, les gouvernements locaux sont chargés de qualifier le status des coordinateurs Roms, de protéger les droits des Rosm comme minorité nationale, et de s’occuper des activités électorales (Conseil National des Minorités Nationales). En ce qui concerne la qualification du statut des coordinateurs Roms, il n’y a encore que des résultats préliminaires et leur statut n’a pas encore fait l’objet de régulation.  La formation Mediation4Roma peut représenter un support substantiel pour aider les coordinateurs Roms à être certifiés et à recevoir une accrédition officielle pour travailler dans les institutions locales.

Des représentants de l’Office Provincial pour l’Intégration des Roms (PORI) était également invité pendant la conférence. Ils ont clarifié à tous les auditeurs que « La seule solution pour sortir du cercle de la pauvreté et d’inclure les Roms dans le système éducationnel et de les familiariser avec les institutions publiques ». Les représentants de l’Office Provincial pour l’Intégration des Roms ont insisté sur le fait qu’il est important d’inclure les coordinateurs Roms dans les autogouvernements locaux. Non seulement ils représentent un lien crucial entre les autogouvernements locaux et les communautés Roms, mais également, ils apparaissent comme un service pour la communauté Rom. D’un autre côté, cela aide aussi les administrations locales puisqu’elles traitent souvent des problèmes des Roms. Les représentants du PORI ont dit qu’à l’heure actuelle, ces coordinateurs Roms sont inclus dans 13 municipalités.

Cette rencontre à Novi Sad a été filmée par KANAL 9  et a fait l’objet d’un reportage télévisé. Ci-dessous, la vidéo de l’évènement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *